Bleu d’Auvergne – Une artiste en résidence à Châteldon

Bleu d'Auvergne - Marielle Durand en résidence à Châteldon
Par défaut

Il ne sera pas ici question du célèbre fromage, mais de l’encre utilisée par Marielle Durand lors de sa résidence artistique à Châteldon. Marielle exposait ce week-end ses carnets et dessins, dans l’ancienne pharmacie qui accueille les artistes chaque année depuis 2000.

Nous n’avons pas pu venir voir l’exposition qui avait lieu ce week-end, mais comme elle était encore en place ce matin, nous avons rendu une petite visite à Marielle (et découvert pour l’occasion un bien joli village).

De l’encre bleue au bleu d’Auvergne

Cette encre bleue, trouvée un peu par hasard lors d’un workshop en Allemagne cet été, Marielle l’a adoptée pour ce projet. Et cette couleur a pris différentes significations tout au long de son séjour : l’eau de Châteldon et des sources thermales de la région, le bleu du ciel ou celui de l’horizon où se dessine la chaîne des Puys, celui des reflets de la pierre volcanique, des blessures et des coups de blues, ou de l’heure bleue… Toutes ces émotions que l’on sent dans les nuances subtiles de ses dessins réalisés sur de beaux papiers ou dans un carnet…à la couverture bleue.

Au premier étage, dans la jolie vitrine, juste sous le lustre, sont exposés son carnet bleu et ses carnets « à la main gauche ». Car suite à une blessure à la main droite il y a quelques années, Marielle a du apprendre à tenir le crayon de la main gauche et se sert maintenant de ses deux mains pour dessiner, selon les projets et les sujets.
Quel plaisir de pouvoir feuilleter ses carnets ! Y retrouver les dessins aperçus sur les réseaux sociaux, au fil des étapes de création (car Marielle peut passer des heures et des heures sur un dessin, couche par couche, petites touches par petites touches).

Bleu d'Auvergne - Marielle Durand en résidence à Châteldon

Châteldon et la région

Châteldon est bien sûr à l’honneur dans ses dessins, mais Marielle, qui ne connaissait pas vraiment la région s’est aussi promenée tout autour, avec ses carnets et son encre bleue.
Elle est parfois passée par Vichy, où vous l’avez peut-être croisée, à la Source des Célestins ou devant la maison natale d’Albert Londres. J’ai passé une journée avec elle, il y a quelques semaines, et j’ai ainsi pu voir le tout début d’un dessin (dans le Hall des Sources), le lavis léger au départ, et les détails qui apparaissent petit à petit. Son dessin est fini (et magnifique), mais elle est revenue plusieurs fois pour le terminer.

Bleu d'Auvergne - Marielle Durand en résidence à Châteldon

 

Bleu d'Auvergne - Marielle Durand en résidence à Châteldon

Nous sommes repartis, heureux d’avoir pu admirer les dessins originaux, et avec en souvenir le livre et l’affiche, édités pour l’occasion.

Rendez-vous dès vendredi à Clermont-Ferrand

Merci Marielle de nous avoir reçus un jour de décrochage d’expo, et au plaisir de se voir sur ton stand au Rendez-vous du Carnet de Voyage de Clermont-Ferrand les 16, 17 et 18 novembre prochain.

N’hésitez pas à venir la rencontrer vous aussi !

Retrouvez Marielle Durand sur son site et sur les réseaux sociaux : Instagram et Facebook.
Publicités

[ FESTIVAL ] Boz’Art en Baz’Art à Bellerive-sur-Allier

Festival Boz'Art en Baz'Art de Bellerive sur allier - 2018
Par défaut

Du 19 avril au 27 avril 2018, le Château du Bost à Bellerive-sur-Allier, vous accueille pour 8 jours de festival.

Boz’Art en Baz’Art ?!

Le bazar, c’est celui de l’atelier de l’artiste. Un bazar qui fait naître la beauté et l’émotion. Le Boz, c’est un clin d’œil phonétique au château qui l’accueille. Les Beaux Arts, ce que vous pourrez admirer au festival Boz’Art en Baz’Art, au château du Bost à Bellerive-sur-Allier.

Un festival pour mettre l’art à la portée du plus grand nombre. Vaste projet ! Lire la suite

La villa Médicis du Street Art est dans l’Allier

Street Art City à Lurcy-Lévis
Par défaut

Grâce à Allier Tourisme, j’ai eu la chance de visiter Street Art City en compagnie d’autres Ambassadeurs de l’Allier. Une visite vraiment passionnante avec Gilles Iniesta, le directeur, qui nous a raconté cette « aventure » avec enthousiasme et a su nous donner les clés pour apprécier ce lieu incroyable en pleine campagne.
Le soleil nous a un peu manqué, mais nos parapluies colorés se mariaient bien avec les murs du site.

Street Art City à Lurcy-Lévis

La renaissance d’un lieu à l’abandon

Lire la suite