[ expo ] Reynaldo Hahn, la musique retrouvée

Exposition Reynaldo Hahn au Musée de l'Opéra de Vichy - 2018
Par défaut

Le Musée de l’Opéra de Vichy propose chaque année, de mai à décembre une exposition différente. En 2018, il met à l’honneur le compositeur et musicien Reynaldo Hahn, avec une belle évocation de l’univers musical et esthétique de l’auteur de Ciboulette.

Un compositeur un peu oublié

Son nom ne vous dit peut-être rien. J’avoue d’ailleurs que je ne savais rien de lui avant de pousser la porte du Musée de l’Opéra de Vichy, même si certaines de ses compositions ne me sont pas inconnues.
Reynaldo Hahn avait une renommée internationale. Mais il a été trop souvent relégué au rang de « musicien de la Belle-Époque » et associé au goût de l’opérette des Années Folles. Et pourtant, quel personnage ! et quelle vie !

Une vie en musique

Enfant-prodige (sa première partition est éditée à compte d’auteur par ses parents quand il avait huit ans), élève de Massenet, Reynaldo Hahn touche à tous les genres (opéra, ballets, mélodies, concerto, musique de chambre) et devient très vite un compositeur réputé. Il fréquente les salons dès son plus jeune âge et devient intime de grandes personnalités artistiques comme Sarah Bernhardt ou Marcel Proust, dont il est l’un des rares proches à pouvoir se rendre chez lui sans devoir se faire annoncer.

Compositeur, pianiste, chef d’orchestre, chanteur, mais aussi critique et essayiste, Reynaldo Hahn semble avoir eu mille vies.

Dans l’intimité de Reynaldo Hahn

Plus qu’une visite d’expo, le Musée de l’Opéra de Vichy vous plonge dans l’univers de Reynaldo Hahn, puisque son bureau (qui avait toujours la même configuration dans ses différents appartements) et son salon (il aimait recevoir) ont été reconstitués.
Son piano, son nécessaire à écrire et à fumer, ses correspondances, des photos, des partitions, des manuscrits sont là aussi, comme autant de témoignages émouvants sur cet homme à la vie passionnante.

Provenant des fonds de la famille de Reynaldo Hahn et de collections particulières, les objets présentés et la belle scénographie de cette exposition, nous donnent un peu l’impression d’avoir été conviés chez Reynaldo Hahn, au milieu de ses objets préférés.

Une expérience inédite très agréable, avec en fond sonore quelques une de ses compositions, échappées d’un ancien poste de radio, et un témoignage de Eva de Vengohechea, sa petite nièce.
Il y a même le carillon d’une horloge (un air composé par Reynaldo Hahn) qui ponctue la visite.

Reynaldo Hahn à Vichy

Il connaissait bien Vichy, où il s’est produit et où sa musique a été jouée très souvent.
Reynaldo Hahn appréciait tellement l’eau de Vichy qu’il s’en faisait envoyer au front pendant la Première Guerre Mondiale, et on retrouve la célèbre bouteille sur sa table. J’ai aussi aperçu dans son bureau un guide de Vichy et une boite de pastilles.

J’ai quitté, un peu à regret cette très belle exposition, heureuse d’avoir (re)découvert ce compositeur.

L’exposition au Musée de l’Opéra de Vichy est la première d’envergure à lui être dédiée.

L’exposition est présentée jusqu’au 16 décembre 2018, du mardi au dimanche de 14h à 18h sauf jours fériés.

Pour plus d’informations

Le site web du Musée de l’Opéra de Vichy
Sa page Facebook

Le site reynaldo-hahn.net, créé par des passionnés et la page Facebook de l’Association Reynaldo Hahn.

Publicités

Emir Kusturica & The No Smoking Orchestra font danser l’Opéra de Vichy

Emir Kusturica & The No Smoking Orchestra à l'Opéra de Vichy
Par défaut

Hier soir avait lieu le tout premier concert de cette saison 2018-2019 de l’Opéra de Vichy et du Centre Culturel de Vichy. Une saison éclectique avec 42 spectacles, mêlant musiques actuelles, opéra, danse, théâtre de boulevard, théâtre contemporain, théâtre musical et humour.

Une ouverture en fanfare pour cette saison 2018-2019

Emir Kusturica et sa bande de joyeux drilles sont arrivés sur scène déguisés en guérilleros avec d’énormes sombreros sur la tête et ont immédiatement donné le rythme de cette soirée incroyable.

De notre place, au deuxième balcon, nous avons vu progressivement la salle se mettre à bouger sur les morceaux qui s’enchainaient, musiques des films d’Emir Kusturica, et extraits du dernier album « Corps diplomatique ».

Emir Kusturica & The No Smoking Orchestra à l'Opéra de VichyEmir Kusturica & The No Smoking Orchestra à l'Opéra de Vichy

Petit à petit, le public est venu danser devant la scène. Un spectacle inhabituel pour une salle d’opéra, mais qui montre bien la variété du spectacle vivant et annonce une saison à Vichy pleine d’énergie et de moments d’exception. Prochain rendez-vous pour moi le 7 octobre avec le ballet « Tristan & Isolde ».

Un petit tour en musique à Montluçon : le MuPop

Visite du MuPop à Montluçon
Par défaut

Je ne connaissais pas le MuPop, ni Montluçon. Mais grâce à Allier Tourisme, qui a organisé une visite pour les Ambassadeurs de l’Allier, je peux vous assurer que vous ressortirez enchanté de ce surprenant musée, que vous soyez ou non musicien.

Du Musée de la Vielle au Musée des Musiques Populaires

Avant l’ouverture du MuPop en 2013, c’est au château que l’on pouvait visiter un musée présentant l’histoire locale au travers de différentes collections (souvent reçues en donations). La collection de vielles s’étant considérablement enrichie au cours des années 70/80, le musée de Montluçon va devenir un musée de la vielle. En 1993, une importante collection de cornemuses vient élargir le champ musical traditionnel présenté au musée. Lire la suite

Les Flamboyantes de Cusset

Les Flamboyantes de Cusset 2018
Par défaut

Ce n’est que la 4e édition, pourtant Les Flamboyantes sont déjà incontournables parmi les fêtes médiévales de la région. C’était une première pour nous qui avons passé une partie du samedi à Cusset.

Une ouverture au canon

Le lancement officiel des Flamboyantes se fait traditionnellement par un coup de canon. Nous étions là, mais j’avoue que nous n’avons rien entendu, trop occupés sans doute à discuter cotte de maille, flèche et armure avec La Mesnie des Leus, venus d’Orléans. Lire la suite

[ LECTURE ] Jazz dans le bocage Carnet d’un Festival

Par défaut

Au mois de mars, je vous parlais du festival Jazz dans le bocage et d’un beau projet de livre. La campagne Ulule avait permis de récolter les fonds nécessaires et A l’eau de Vichy, fan de carnet de voyage, avait bien sûr participé.

Il est arrivé !

Ce matin dans la boite aux lettres : une enveloppe avec de beaux timbres, des cartes postales et le livre tant attendu, accompagné d’un petit mot. Lire la suite

Un week-end à la Cour impériale

Fête Napoléon III 2018 - Vichy
Par défaut

Il y a un an, nous n’étions pas encore à Vichy et je suivais les Fêtes napoléoniennes sur internet.
Je m’étais promis qu’en 2018, je serais en robe à crinoline (j’avais vu que l’on pouvait les louer à l’Office de Tourisme). Promesse tenue, mais pas dans une robe de location, car depuis, je fais partie de l’association « A la cour impériale », grâce à qui j’ai passé trois jours extraordinaires, sous le Second Empire. Lire la suite

Jazz dans le Bocage

affiche du festival Jazz dans le Bocage 2018
Par défaut

Fin février, j’ai assisté à un UpHéros à Moulins. Le thème de la soirée était « Les Amoureux du territoire » et j’étais conviée, en compagnie de Cindy, à parler de mon expérience d’Ambassadrice de l’Allier.
Ces soirées UpHéros, organisées chaque mois autour de thèmes toujours différents, donnent la parole à des « des Pitchers optimistes » qui viennent présenter un projet en 3 à 5 mn. L’occasion de passer une belle soirée qui se termine par des échanges passionnants autour d’un verre.

Au cours de cet UpHéros, j’ai découvert de beaux projets dont je vous parlerai petit à petit, et je commencerai aujourd’hui par Jazz dans le bocage. Lire la suite