Je soutiens Vichy, candidate à l’UNESCO

Par défaut

Hier soir, Frédéric Aguilera présentait ses vœux à l’Opéra. L’occasion d’annoncer ce qui se passera pour notre ville en 2019 et dans les années à venir.
Dans quelques jours, Vichy sera officiellement candidate, avec les Grandes Villes d’Eaux d’Europe, au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Sous le nom des Great Spas of Europe, onze villes d’eaux représentatives du thermalisme européen se sont réunies pour déposer une candidature commune.

Bad Ems, Baden Baden, Bad Kissingen, Bath, Baden bei Wein, Spa, Vichy, Montecatini Terme, Karlovy Vary,  Františkovy Lázně et Mariánské Lázně croisent donc les doigts en attendant la décision prochaine.
Espérons que cela prendra moins de temps que le classement de la chaîne des Puys.

Mais le processus et en route et nous pouvons (vous pouvez) déjà le soutenir, en arborant le badge et en remplissant le formulaire sur le site dédié : www.ville-vichy.fr/unesco
Un site à suivre, où vous trouverez les infos et actualités liés à notre candidature.
Une page Facebook et un compte Twitter ont également été créés.

De nombreuses animations seront proposées à partir du 13 juillet avec une grande exposition au Palais des Congrès et de nombreux colloques et journées spéciales.

Je soutiens Vichy candidate au patrimoine mondial UNESCO

Bien sûr A l’eau de Vichy soutient cette candidature et nous vous donnerons régulièrement des informations sur les événements organisés.

Publicités

Croquer l’Aletti Palace à l’aquarelle

Par défaut

Il faisait frisquet ce matin à Vichy, pas le temps idéal pour s’installer dehors pour dessiner.
Comme nous n’étions que trois élèves, nous avons poussé la porte à tambour de l’Aletti Palace, (seul des anciens palaces vichyssois à être encore un hôtel), pour demandé à la réception si nous pouvions venir dessiner le hall.
Permission accordée avec le sourire, nous nous sommes donc installées pour croquer l’ambiance, bien au chaud.

Et pour recréer l’ambiance justement, Christine nous a montré comment dessiner la lumière, en commençant par placer les ombres et les points lumineux, avec un gris léger et du jaune.

Croquer Vichy à l'aquarelle

Puis on monte progressivement les couleurs.

Comment ne pas craquer pour le magnifique lustre devant l’escalier ? Et ces deux fauteuils qui semblent avoir vécu tant de choses dans ce lieu plein d’histoires ! J’ai donc tenté de les croquer…

Les trois heures de cours sont passées très vite dans cette ambiance feutrée, mais le temps nous a manqué pour terminer…une bonne excuse pour revenir à l’Aletti Palace…

 

Plus d’informations

A Vichy, les cours ont lieu une fois par mois le dimanche de 10h à 13h.
D’autres lieux et horaires sont possibles, ainsi que des stages.

Si vous souhaitez suivre les cours de Christine Flament, vous trouverez toutes les informations sur son blog.

Bleu d’Auvergne – Une artiste en résidence à Châteldon

Bleu d'Auvergne - Marielle Durand en résidence à Châteldon
Par défaut

Il ne sera pas ici question du célèbre fromage, mais de l’encre utilisée par Marielle Durand lors de sa résidence artistique à Châteldon. Marielle exposait ce week-end ses carnets et dessins, dans l’ancienne pharmacie qui accueille les artistes chaque année depuis 2000.

Nous n’avons pas pu venir voir l’exposition qui avait lieu ce week-end, mais comme elle était encore en place ce matin, nous avons rendu une petite visite à Marielle (et découvert pour l’occasion un bien joli village).

De l’encre bleue au bleu d’Auvergne

Cette encre bleue, trouvée un peu par hasard lors d’un workshop en Allemagne cet été, Marielle l’a adoptée pour ce projet. Et cette couleur a pris différentes significations tout au long de son séjour : l’eau de Châteldon et des sources thermales de la région, le bleu du ciel ou celui de l’horizon où se dessine la chaîne des Puys, celui des reflets de la pierre volcanique, des blessures et des coups de blues, ou de l’heure bleue… Toutes ces émotions que l’on sent dans les nuances subtiles de ses dessins réalisés sur de beaux papiers ou dans un carnet…à la couverture bleue.

Au premier étage, dans la jolie vitrine, juste sous le lustre, sont exposés son carnet bleu et ses carnets « à la main gauche ». Car suite à une blessure à la main droite il y a quelques années, Marielle a du apprendre à tenir le crayon de la main gauche et se sert maintenant de ses deux mains pour dessiner, selon les projets et les sujets.
Quel plaisir de pouvoir feuilleter ses carnets ! Y retrouver les dessins aperçus sur les réseaux sociaux, au fil des étapes de création (car Marielle peut passer des heures et des heures sur un dessin, couche par couche, petites touches par petites touches).

Bleu d'Auvergne - Marielle Durand en résidence à Châteldon

Châteldon et la région

Châteldon est bien sûr à l’honneur dans ses dessins, mais Marielle, qui ne connaissait pas vraiment la région s’est aussi promenée tout autour, avec ses carnets et son encre bleue.
Elle est parfois passée par Vichy, où vous l’avez peut-être croisée, à la Source des Célestins ou devant la maison natale d’Albert Londres. J’ai passé une journée avec elle, il y a quelques semaines, et j’ai ainsi pu voir le tout début d’un dessin (dans le Hall des Sources), le lavis léger au départ, et les détails qui apparaissent petit à petit. Son dessin est fini (et magnifique), mais elle est revenue plusieurs fois pour le terminer.

Bleu d'Auvergne - Marielle Durand en résidence à Châteldon

 

Bleu d'Auvergne - Marielle Durand en résidence à Châteldon

Nous sommes repartis, heureux d’avoir pu admirer les dessins originaux, et avec en souvenir le livre et l’affiche, édités pour l’occasion.

Rendez-vous dès vendredi à Clermont-Ferrand

Merci Marielle de nous avoir reçus un jour de décrochage d’expo, et au plaisir de se voir sur ton stand au Rendez-vous du Carnet de Voyage de Clermont-Ferrand les 16, 17 et 18 novembre prochain.

N’hésitez pas à venir la rencontrer vous aussi !

Retrouvez Marielle Durand sur son site et sur les réseaux sociaux : Instagram et Facebook.

En peignoir avec Stéphane Huin

"En peignoir" avec Stéphane Huin
Par défaut

Se retrouver en peignoir à Vichy est quelque chose d’assez courant et qui arrive chaque jour aux curistes. Se retrouver en peignoir à la Source des Célestins est déjà plus étonnant. Mais c’est la tenue de rigueur quand on rencontre Stéphane Huin pour son émission sur Logos FM : « En peignoir ».

Cette semaine, il y sera question de Vichy et du blog A l’eau de Vichy. L’émission est diffusée aujourd’hui à 11h30 et 19h35, et rediffusée samedi aux mêmes horaires. Lire la suite

Parce qu’ici ça pétille !

Par défaut

David Hockney découvre Vichy en 1968. Il tombe alors sous le charme du Parc des Sources, et décide de lui consacrer un tableau, peint en 1970 d’après une série de photographies.
Peter Schlesmger et Ossie Clark qui posent pour la composition, semblent fascinés par l’étrange perspective dessinée par les arbres.

On pouvait admirer cette toile au Centre Pompidou, lors de la rétrospective consacrée à David Hockney en 2017.

LE PARC DES SOURCES, VICHY 1970 - David Hockney

Inspiré du tableau Le Parc des Sources de David Hockney
1970 – Acrylique sur toile

Croquer Vichy avec Marielle Durand, artiste en résidence à Châteldon

Croquer Vichy avec Marielle Durand
Par défaut

Vous l’avez peut-être croisée dernièrement dans les rues de Vichy, dessinant la ville à l’encre bleue. Marielle Durand, en résidence artistique pendant trois mois à Châteldon, sillonne la région avec ses carnets et ses pinceaux.

C’est à Clermont-Ferrand, lors de l’incontournable Rendez-vous du Carnet de Voyage que j’ai croisé Marielle pour la première fois. Elle y présentait un carnet réalisé à New-York, Chicago et San Francisco. Un peu plus tard, nous avions dessiner ensemble au Louvre. Depuis, les réseaux sociaux nous permettent de nous suivre à distance.

En août dernier, j’ai vu sur son compte Instagram des dessins de Vichy, et la semaine dernière, nous nous sommes retrouvées pour passer la journée à dessiner ensemble. Lire la suite

Croquer Vichy à l’aquarelle

Croquer Vichy à l'aquarelle
Par défaut

Pour ce premier cours de l’année, c’est dans le parc Napoléon III que Christine nous a emmenées, pour dessiner un des célèbres chalets.

Le chalet en lui-même se décompose facilement en formes géométriques, mais les arbres autour m’ont, comme toujours, posé quelques problèmes.

Quel plaisir de reprendre les pinceaux et de retrouver le groupe. L’ambiance est toujours très sympa.
En plus, la météo qui s’annonçait pluvieuse nous a épargnées et nous avons pu terminer le cours au sec, même si la couleur du ciel avait viré au gris sombre derrière le chalet.

Plus d’informations

A Vichy, les cours ont lieu une fois par mois le dimanche de 10h à 13h.
D’autres lieux et horaires sont possibles, ainsi que des stages.

Si vous souhaitez suivre les cours de Christine Flament, vous trouverez toutes les informations sur son blog.

Et si vous avez envie de croquer Vichy avec moi, de me faire découvrir vos endroits préférés en les dessinant, laissez-moi un message.