Je soutiens Vichy, candidate à l’UNESCO

Par défaut

Hier soir, Frédéric Aguilera présentait ses vœux à l’Opéra. L’occasion d’annoncer ce qui se passera pour notre ville en 2019 et dans les années à venir.
Dans quelques jours, Vichy sera officiellement candidate, avec les Grandes Villes d’Eaux d’Europe, au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Sous le nom des Great Spas of Europe, onze villes d’eaux représentatives du thermalisme européen se sont réunies pour déposer une candidature commune.

Bad Ems, Baden Baden, Bad Kissingen, Bath, Baden bei Wein, Spa, Vichy, Montecatini Terme, Karlovy Vary,  Františkovy Lázně et Mariánské Lázně croisent donc les doigts en attendant la décision prochaine.
Espérons que cela prendra moins de temps que le classement de la chaîne des Puys.

Mais le processus et en route et nous pouvons (vous pouvez) déjà le soutenir, en arborant le badge et en remplissant le formulaire sur le site dédié : www.ville-vichy.fr/unesco
Un site à suivre, où vous trouverez les infos et actualités liés à notre candidature.
Une page Facebook et un compte Twitter ont également été créés.

De nombreuses animations seront proposées à partir du 13 juillet avec une grande exposition au Palais des Congrès et de nombreux colloques et journées spéciales.

Je soutiens Vichy candidate au patrimoine mondial UNESCO

Bien sûr A l’eau de Vichy soutient cette candidature et nous vous donnerons régulièrement des informations sur les événements organisés.

Publicités

Parce qu’ici ça pétille !

Par défaut

A l’approche des fêtes, on se prépare à passer de bons moments autour d’un bon repas.
N’oubliez pas d’inviter à votre table une bouteille d’eau de Vichy… Parce qu’ici ça pétille !

Très bonnes fêtes à tous !

Inpiré de "A l'abri du besoin" de Norman Rockwel

Inspiré du tableau À l’Abri du besoin de Norman Rockwell
1942 – Huile sur toile –  Musée Norman Rockwell, Stockbridge (Massachusetts)

Parce qu’ici ça pétille !

Par défaut

Sous le dôme du Grand Établissement Thermal, après avoir admiré le plafond, on aperçoit de chaque côté, en haut des escaliers, les peintures murales réalisées par Alphonse Osbert : Le Bain et La Source.

Dans La source, les personnages féminins, drapés à l’antique, viennent recueillir l’eau, non pas dans des bouteilles comme nous le faisons maintenant, mais dans des cruches.

Inspiré de "La Source", 1903, peinture murale du peintre Alphonse Osbert, à l’intérieur du grand hall des Dômes.Inspiré de la peinture murale La Source du peintre Alphonse Osbert, à l’intérieur du grand hall des Dômes – 1903.

Parce qu’ici ça pétille !

Par défaut

Le motif « Vichy » de cette nappe n’a pas toujours porté ce nom.
La toile de coton, initialement rayée, puis à carreaux (au début du XXe siècle), était produite à la filature des Grivats à Cusset.
Avec la visite de l’usine par Napoléon III, la mode sera lancée par les élégantes de la cité thermale. Et les nombreux curistes qui la visiteront ensuite ramèneront chez eux le tissu désormais connu comme le Vichy !

Sur cette jolie nappe Vichy, on a posé une bouteille d’eau de Vichy…parce qu’ici ça pétille !

Inspiré de "La Nappe aux carreaux rouges" de Pierre Bonnard

Inspiré du tableau « La Nappe aux carreaux rouges » ou « Le Déjeuner au chien » de Pierre Bonnard.
1910 – Collection privée