[ Ballet ] Tristan & Isolde à l’Opéra de Vichy

Tristan & Isolde à l'Opéra de Vichy
Par défaut

Le dimanche à Vichy, il se passe toujours quelque chose.
Hier après-midi, j’étais à l’Opéra, pour Tristan & Isolde, proposé par le ballet du Grand Théâtre de Genève et chorégraphié par Joëlle Bouvier sur la musique de Richard Wagner.

C’était la deuxième fois que j’assistais à un ballet. Maintenant que je vis à Vichy, je profite avec bonheur des événements proposés, et j’avoue que j’adore aller à l’Opéra.
Une vraie découverte pour moi, qui n’ai aucune connaissance en musique classique ou ballet. Pourtant, après avoir vu La Belle au Bois Dormant, il y a quelques mois, et le Barbier de Séville cet été, je suis bien décidée à voir encore plus de ballets et d’opéras !

La musique de Wagner et l’émotion de la danse

J’ai tout de suite aimé l’ambiance, les lumières, le décor.
L’opéra de Richard Wagner, qui dure 4 heures, a été « condensé » en 1h30. Sur cette musique puissante, la scène se transforme et les danseurs deviennent la mer, ou l’évoquent parfaitement avec d’immenses tissus. L’escalier, unique élément du décor, devient château ou navire… Tout est en perpétuel mouvement et nous emporte dans l’histoire.

Je me suis tout simplement laissée bercer par le spectacle et j’ai adoré !
Voici une vidéo qui vous donnera un aperçu de ce magnifique ballet.

A la fin, mes « voisines de balcon » semblaient ne pas avoir beaucoup apprécié ce ballet, pas assez « classique », regrettant le côté sombre et l’utilisation d’accessoires (cordes, bâtons et planches).

Moi, j’ai été émerveillée par les jeux de lumières, que permettait justement ce décor sombre et épuré. Les accessoires apportaient quelque chose à l’histoire, évoquant un lieu, ou, comme la corde, devenant un lien entre Tristan et Isolde. On était loin d’un ballet classique c’est vrai, mais l’émotion était là et j’espère voir beaucoup d’autres spectacles aussi beaux et forts que celui-ci.
La majorité de la salle avait d’ailleurs l’air très heureux en sortant.

Comme dans une bulle, j’ai doucement quitté ce bel écrin Art Nouveau pour retrouver le parc des Sources sous le soleil. La Grande Braderie animait les rues, et dans le Palais des Congrès, des couples dansaient. C’est ça, le dimanche à Vichy !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.